• L'horloge:
    09:03 PM
  • Date :
    Monday 23 Sep 2019
  • Météo:
     
303

Le CMT et la (AFDLC) se mettent d’accord sur la plupart des articles et dispositions du document constitutionnel

02 Aug 2019 أخبار رئيس المجلس العسكري الإنتقالي (سابقاً)

Khartoum - Le professeur Mohamed El Hassan Labatt, médiateur africain, a confirmé que le Conseil Militaire de Transition (CMT) et l’Alliance des Forces de la Déclaration de liberté et de changement se sont mis d’accord  vendredi  matin le 2 août 2019, au Palais de l’Amitié à Khartoum, apres une série de négociations fructueuses  sur la plupart des articles et dispositions du document constitutionnel.

Le professeur Labatt a déclaré, dans un communiqué de presse à l'issue de la réunion,  que les parties avaient également convenues de tenir une autre réunion ce soir pour compléter le débat sur les points restants. Il a également fait l’éloge de l'esprit national qui a prévalu lors de la réunion. « La conclusion d’un accord compréhensif entre les deux parties est imminente.» a déclaré le médiateur africain.

Concernant les récents événements survenus, dans la ville d'El-Obeïd, capitale de l’État du Nord-Kurdufan, qui a coûté la vie à un certain nombre de citoyens, le professeur Labatt a déclaré que les deux parties s'étaient mises d'accord sur l'évaluation de ces événements et  elles avaient convenu de travailler ensemble pour éviter tout ce qui pourrait mettre en danger la vie des citoyens.

Dans le même contexte, le lieutenant-général, Shams Al-Din Kabbashi , président du Comité politique du Conseil Militaire de Transition (CMT) a souligné, le souci et l'engagement du Conseil de parvenir à un accord compréhensif avec l’alliance des Forces de la Déclaration de liberté et de changement.  Et sur les récents événements survenus dans les villes d'El-Obeïd et d’Oumbada, le lieutenant-général Kabbashi a expliqué que le Comité de sécurité et de défense du Conseil militaire dirigé par le général Jamal Omar s'était rendu à la ville d'El-Obeïd, pour présenter ses condoléances aux familles des victimes et  pour s’informer sur les détails de ces événements. Ce comite a  également déterminé  ceux qui étaient impliqués dans le meurtre des étudiants  et elle a ordonné l’arrestation et le limogeage immédiate de 9 soldats des forces de l’appui rapide, et ils ont été remis aux autorités judiciaires pour être traduire en justice.

Le comité a également parvenu à une conclusion, que le comité de sécurité de l'État du Nord-Kurdufan, avait échoué de préserver la sureté  et que le conseil militaire avait pris une décision de mener  une enquête avec les membres de ce comité, y compris le gouverneur de l'État. Ajoutant que les forces de soutien rapide avaient formé un comité pour mener une enquête avec le commandant de ces dans la ville d'El-Obeïd sur les récents événements.

"Nous disposons d'informations suffisantes et conformément à ces informations, les auteurs de ces crimes seraient arrêtés et traduire en justice", a-t-il déclaré.

Pour sa part, le Dr. Ibrahim Al-Amin, membre de la délégation de la coalition des Forces  de la Déclaration de liberté et de changement, a déclaré que les deux parties étaient parvenues à un accord complet sur la plupart des dispositions du document constitutionnel et que demain serait la fin de négociations et la formation du gouvernement civil  aurait lieu au fil des jours à venir. Il a loué les mesures concrètes prises par le Conseil Militaire contre les auteurs des meurtres,  en ajoutant que "ces étapes représentent un bon début pour éviter la répétition de tels incidents.»

En outre, le membre du Front révolutionnaire, M. Al-Tom Hagu a déclaré que le document de l'accord conclu entre les parties d’Alliance de la Force de la Déclaration de liberté et de changement, à Addis-Abeba , avait été remis aujourd'hui au Conseil Militaire et qu'il serait discuté à l'issue du débat sur le document constitutionnel.

Lisez aussi..

Le président du Conseil Militaire promulgue un décret constitutionnel portant formation du conseil souverain

Khartoum - Le lieutenant-général Abdul Fatah Al-Burhan, président du Conseil Militaire de Transition(CMT), a promulgué un décret constitutionnel portant formation du Conseil de souveraineté.

Le report de la dissolution du Conseil Militaire et la formation du conseil souverain, après une réunion entre conseil militaire et des forces de la liberté et du changement

Khartoum - Le Conseil Militaire de Transition (CMT) a affirmé sa volonté d'appliquer la matrice ci-jointe à la déclaration constitutionnelle sur le calendrier de formation des structures d'autorité de transition.

Un sommet bilatéral entre le président du Conseil Militaire de Transition et le président de la république du Sud-Soudan à Khartoum

Khartoum - Le lieutenant-général Abdul Fatah Al-Burhan Abdul-Rahman président du Conseil Militaire de Transition (CMT) a tenu une réunion au sommet avec le président de la république du Sud-Soudan,

Bulletin

Suivez-nous et regardez-nous pour vos encouragements! Découvrez les dernières nouvelles sur le site et les initiatives gouvernementales grâce à nos listes de diffusion.

à propos du Soudan

Hymne du Soudan